Vous êtes ici : Accueil » La Thaïlande » Les régions » Kanchanaburi » Pratique » Tourisme » Wat - Temples » Le Temple des tigres

Le Temple des tigres

Wat Pha Luang Ta Bua est un parc d’animaux tenus par des moines bouddhistes, mais principalement connu pour ses tigres.
Le temple recueillit un félin en 1994, lorsqu’un bébé tigre blessé fut recueilli par un moine ; le tigron mourut peu après. Le business du Temple a réellement démarré en 1999 avec ces huit tigres achetés au Laos. Mek, Payak, Famai et Chomnapa ont souffert, ils ont saigné, et ils sont morts pour le succès de cette entreprise. Phayru est mort dans la dignité, et Sangtewan, Saireung et Saifa ont survécu...

Lorsque le parc a ouvert au public, il y a une dizaine d’années, l’entrée coûtait 50 THB. Maintenant c’est 600 THB [1].

Moine humiliant un tigre
Un moine au Temple du Tigre, pulvérise de l’urine sur un tigre pour l’induire à la soumission.

Il y a une certaine polémique autour de ce parc. L’association de protection des animaux Care for the Wild International a dès 2008, publié un rapport selon lequel les tigres ne seraient des tigres sauvages secourus mais auraient en réalité été achetés au marché noir pour être ensuite élevés et revendus, avec la complicité d’une ferme de tigres au Laos. Selon le rapport, sept tigres répertoriés dans les brochures de 2005 à 2007 auraient disparus et cinq nouveaux auraient fait soudainement leur apparition. Depuis la situation a empiré.
En mai 2012, un tigre a été retrouvé étranglé par sa chaine d’une étrange façon.
Malgré ces défauts le parc offre la possibilité rare d’être en contact direct avec des tigres de toutes tailles et de tous âges. Sa visite ne peux se faire qu’en infraction avec une éthique personnelle respectueuse de la vie. Quitte pour les chrétiens de se confesser ensuite et pour tous d’y aller en rasant les murs comme quand on va, parfois, dans un lieu de débauche ou mal famé...


[1À partir du 1er décembre 2010